Mairie de Cabanasse

    Histoire

    A PROPOS DE LA CABANASSE

    ADMINISTRATION  
    Pays France
    Région Occitanie
    Département Pyrénées-Orientales
    Arrondissement Prades
    Canton Les Pyrénées Catalanes
    Intercommunalité Communauté de Communes Pyrénées Catalanes
    Maire Christine COLOMER
    Mandat 2020 – 2026
    Code Postal 66210
    Code Commune 66027
    DEMOGRAPHIE  
    Gentilé Cabanassiens
    Population Municipale 669
    Densité 205 hab./km²
    GEOGRAPHIE  
    Coordonnées 42°30’08’’ Nord, 2°06’56’’ Est
    Altitude Min. 1360m et Max. 1623m
    Superficie 3.26 km²

    La Cabanasse pouvait être considérée dans les années 1800 comme le faubourg de Mont-Louis dont elle est éloignée que d ‘un kilomètre. Le village de Mont- Louis est entouré de fortifications construit par Vauban, inscrites aux patrimoines mondial de l’Unesco.

    En sortant de Mont-Louis par la porte de France après avoir traversé la RN116, on arrive sur le territoire de la Cabanasse c’est un village très étendu. Il est constitué de deux hameaux, les Moulins et le Col de la Perche situés à chaque extrémité du centre du village.

    Le hameau des Moulins doit son existence à une ordonnance royale signée à Versailles par Louis XIV. Il se composait d’une filature de laine et d’un moulin pour l’exploitation agricole.

    Au Nord-Est des Moulins, Le Vilar d’ Ovansa , ce châteaufort  dont il ne reste que des traces des ruines,  et d’une tour nommé  la  Castellasse , qui n’est plus visible, (que vous retrouvez sur le blason de la cabanasse), sont englobés dans le territoire de la commune de la Cabanasse.

    Le deuxième hameau est celui du Col de la Perche, situé à l’ouest de la Cabanasse, servant de communication entre la Cerdagne, le Conflent et le Capcir. C’était un passage très fréquenté par les diligences. La maison ou hôpital de la Perche consistait en une église sous l’invocation de Sainte Marie et une maison de secours ou hôpital, le tout régi par un religieux. On ne sait rien de bien positif sur la date de construction de l’église et de l’hôpital de la Perche. Le premier document qui en fasse mention est de 1174. Ce nom de la Perche a été donné aux poteaux qui servaient pour guider les voyageurs dans la neige encore à la fin du XIX siècle.

    En 1807 l’église de la Perche n’étant que des ruines. La Perche a été uni à la commune de la Cabanasse et les débris de l’ancienne église de la Perche ont contribué à la construction de l’église de la cabanasse qui a été bâtie en 1876 terminée en1897 et rénové en 2019.

    L’église de l’Assomption date du XIX siècle comme le montre son architecture. ND des Voyageurs de l’église STE Marie et ST Jean qui se trouvait au Col de la Perche, y trouve sa place, elle daterait du XV siècle ou XVII d’après le style. En 2004 le premier pèlerinage de Notre Dame de la Perche est restauré. 

    L’origine du nom de la Cabanasse :

    En l’an 965 Seniofred comte de Cerdagne de Conflent et de Vallespir fit donation de tout ce qu’il possédait à l’abbaye de Sainte-Marie d ‘Árles. Le Vilar de Caselles, dont le nom peut être traduit par celui de Maisonnettes, semble désigner dans l’acte de donation une espèce de faubourg détaché du Vilar d’Ovansa, et ce nom ne peut s’appliquer qu’au village actuel de la Cabanasse. 

    Dès le début du XIII siècle, on appelait en Roussillon du nom de Cabana toute hôtellerie isolée bâtie sur les voies publiques. Au XIV siècle elle portait le nom de Cabana et le nom de La Cabanasse apparaîtra qu’à partir de l’an 1570.

    Le blason de la Cabanasse est assez intéressant, car le pairle est rare en héraldique. Et il y a aussi deux métaux  »cousus ». La forme en Y, c’est une fourche, c’est à dire un embranchement de chemins, car c’était la situation de la Cabanasse, à l’embranchement de la voie descendant vers la Têt celle qui descendait en Cerdagne et celle qui montait en Capcir.